Bolsonaro et le Vatican se divisent sur l’Amazonie

20 Février, 2019
Provenance: fsspx.news

Le gouvernement du président brésilien Jair Bolsonaro craint que sa politique de démarcation des terres indigènes, soit remise en cause lors du synode des évêques sur l'Amazonie, qui doit se tenir en octobre 2019 au Vatican. 

Selon le journal O Estado de S. Paulo du 12 février 2019,  l’inquiétude de l’exécutif brésilien est liée à la promotion de thèmes gauchistes menée par un « clergé progressiste », ayant fait du thème écologique son cheval de bataille, spécialement « depuis l'arrivée du pape François ». 

Le général Augusto Heleno Ribeiro, en charge du ministère de la Sécurité, a évoqué en termes secs la tenue du prochain Synode des évêques : « nous pensons qu'il s'agit d'une ingérence dans une affaire interne du Brésil », a-t-il déclaré à Estado

Selon le même journal, les informations transmises par l'agence de renseignement brésilienne (Abin) feraient état de discrètes rencontres préparatoires au synode aux Etats-Unis, rencontres jugées « préoccupantes » par le gouvernement. 

Pour comprendre d’où vient la pomme de discorde, il faut savoir que le 1er janvier 2019, Jair Bolsonaro a placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, la démarcation des terres attribuées aux peuples autochtones. 

Or ledit ministère - qui doit prochainement fusionner avec celui de l’écologie - a été attribué à Tereza Cristina, députée fédérale du Mato Grosso do Sul, une agronome que les médias accusent d’être trop proche des intérêts des sociétés de commerce alimentaire. 

Il n’en fallait pas moins pour que les opposants au président Bolsonaro voient dans la nouvelle politique de démarcation (demarcação), un cadeau visant à livrer les terres ancestrales des indiens à la voracité des lobbies agroalimentaires, et un danger pour la déforestation. 

Le général Heleno Ribeiro a prévenu : « la politique concernant l’Amazonie relève de la défense nationale, c’est la souveraineté du Brésil qui est en jeu ». A neuf mois du synode, on ne saurait être plus clair.