Doctrine chrétienne : le sacrement de l’Ordre (1)

14 Février, 2019
Provenance: fsspx.news

Le sacrement de l’Ordre est un sacrement institué par Notre-Seigneur Jésus-Christ pour créer dans l’Eglise des évêques et des prêtres dans le but d’exercer les fonctions sacrées qui regardent le culte divin et le salut des âmes. 

L’Ordre imprime dans l’âme de celui qui le reçoit le caractère de ministre de Dieu. Il lui confère le pouvoir et la grâce d’accomplir les fonctions sacrées. 

Notre Seigneur Jésus-Christ a institué ce sacrement lorsqu’il a donné aux apôtres et à leurs successeurs dans le sacerdoce le pouvoir d’offrir le sacrifice de la messe ainsi que celui de remettre et de retenir les péchés. L’ordre sacerdotal fut donc établi lors de la dernière Cène et au jour de la Résurrection. 

« Puis il prit du pain, et ayant rendu grâces, il le rompit et le leur donna, en disant : “Ceci est mon corps, qui est donné pour vous : faites ceci en mémoire de moi.” Il fit de même pour la coupe, après le souper, disant : “Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, lequel est versé pour vous” » (Lc 22, 19-20). 

« Recevez l’Esprit-Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus » (Jn 20, 23). 

« Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé : et voici que je suis avec vous jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 18-20). 

Hiérarchie sacrée 

L’Ordre comprend différents degrés subordonnés les uns aux autres, d’où résulte la hiérarchie sacrée. Le plus élevé d’entre eux est l’Episcopat, qui contient la plénitude du sacerdoce ; puis le Presbytérat ou simple sacerdoce ; enfin le diaconat, le sous-diaconat et les ordres appelés mineurs : portier, lecteur, acolyte, exorciste.