La Vierge des Conquistadores

28 Février, 2019
Provenance: fsspx.news
Notre-Dame-des-Remèdes dans l’archidiocèse de Tlalnepantla (Mexique).

Il y a 500 ans, l’image de la Vierge Marie accostait pour la première fois sur les rives du Nouveau monde. Pour l’occasion, une année jubilaire a été décrétée dans l’archidiocèse de Tlalnepantla (Mexique). 

Le 14 février 1519, le célèbre conquistador espagnol Hernán Cortés débarque à Cozumel, au Mexique, avec ses hommes. Parmi eux, le capitaine Juan Rodríguez de Villafuerte extrait soigneusement de ses bagages une statuette de Notre-Dame-des-Remèdes, cadeau de son frère pour le protéger des dangers de l’exploration d’un monde nouveau et inconnu. 

Un mois plus tard, le 17 mars, l’image de Marie trône en majesté sur l’autel où est célébrée la première messe au Mexique, à l’embouchure du Grijalva, à Tabasco. Au cours de la cérémonie, le Père Bartolomé de Olmedo, religieux de l’ordre de Notre-Dame de la Merci, régénère dans l’eau du Baptême les vingt premiers catéchumènes mexicains, dont la fameuse Malinche, qui eut plus tard auprès de Cortés un rôle déterminant dans l’évangélisation du pays. 

Pour fêter dignement un demi-millénaire de présence de la Vierge sur la terre mexicaine, l’archidiocèse de Tlalnepantla - où l’on peut encore vénérer la statuette - a décrété une année jubilaire du 14 février 2019 au 1er juillet 2020. 

Chaque année, entre 800.000 et 900.000 pèlerins viennent prier Notre-Dame-des-Remèdes dans son sanctuaire, construit sur une ancienne pyramide aztèque pour marquer son triomphe sur les ténèbres du paganisme.