Une voix juive s’élève contre « la légende noire » de Pie XII

14 Février, 2014
Provenance: fsspx.news

L’Osservatore Romano du 21 janvier 2014 a publié l’intervention de l’historienne juive Anna Foa (sur la photo) prononcée lors du congrès intitulé « Le cardinal Dalla Costa et l’aide aux juifs à Florence pendant la Shoa », organisé à Florence les 19 et 20 janvier 2014, dans le cadre de la célébration du 70e anniversaire de la libération de la ville.

Dans cet article, Anna Foa dénonce l’aspect idéologique du débat sur le rôle de Pie XII (1939-1958) pendant la Seconde Guerre mondiale. L’historienne souligne tout d’abord que les études les plus récentes ont montré le rôle de protection des juifs de la part de l’Eglise catholique. Elle observe que ces actions n’ont pas été « uniquement le fruit d’initiatives venues d’en bas mais étaient clairement coordonnées et autorisées par la hiérarchie de l’Eglise ». « Ainsi s’efface l’image, proposée dans les années 70, d’un pape Pie XII indifférent au sort des juifs voire complice des nazis », affirme-t-elle.

La querelle historiographique concernant Pie XII et les juifs « a freiné la recherche pendant de nombreuses années et déplacé sur le terrain idéologique toute tentative de mettre au clair les faits historiques », relève-t-elle. Dans les années 60, avec la pièce de théâtre Le Vicaire, dans laquelle l’Allemand Rolf Hochhuth dénonce l’attitude du pape face au nazisme, une « légende noire » s’imposa en la matière. Le résultat fut « d’entraver et d’assombrir la mémoire et le poids d’un premier parcours commun ».

Pour l’historienne, l’heure est désormais venue de reprendre une étude pacifiée sur cette période.