Quand la Croix divise les évêques bavarois

07 Mai, 2018
Par fsspx.news
news-header-image
Le ministre-président de Bavière, Markus Söder a annoncé que les crucifix seront installés dans tous les bâtiments appartenant au Land bavarois.

La directive du Land de Bavière visant à imposer la croix dans les lieux publics sera effective au 1er juin 2018. Si elle a été favorablement accueillie par l’évêque de Ratisbonne, Mgr Rudolf Voderholzer, l’initiative a été vertement critiquée par le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Münich et Freising et président de la Conférence épiscopale allemande.

Le cardinal Reinhard Marx n’est pas à une contradiction près : le prélat qui déclarait en 2015 que la croix devait être exposée dans les salles de classe et les salles d'audience des tribunaux, est désormais opposé à la décision du ministre-président de Bavière. Le 24 avril 2018, Markus Söder décidait en effet qu’un crucifix ornerait le hall d’entrée de tous les bâtiments publics du Land à compter du 1er juin.

Dans un entretien accordé au journal Süddeutsche Zeitung le 29 avril 2018, l'archevêque de Munich a déclaré que la croix était « un signe d'opposition à la violence, à l'injustice, au péché et à la mort, mais pas un signe [d'exclusion] des autres ». Le fait d’exposer la croix pourrait être « mal compris, comme un symbole purement culturel », a-t-il bredouillé. Il ne revient pas à l'Etat d'expliquer ce que signifie la croix, a encore ajouté le cardinal, affirmant que la décision du gouvernement du Land de Bavière avait engendré « division, agitation et clivage ».

A l’opposé du cardinal Marx, Mgr Voderholzer, évêque de Ratisbonne, voit d’un œil positif l’initiative des pouvoirs publics : « la croix est la quintessence de la culture occidentale, l'expression d'une culture d'amour, de compassion et d'affirmation de la vie. L’initiative visant à rendre visible la croix dans les lieux publics - elle qui, dans une Bavière traditionnellement catholique est presque omniprésente - devrait être appréciée », a-t-il déclaré.

C'est d’ailleurs la raison pour laquelle, selon Mgr Voderholzer, les chrétiens ont placé des croix sur les sommets des montagnes bavaroises : « ils n’ont pas planté le drapeau national ou d'autres symboles de la puissance humaine, comme d'autres auraient aimé le voir à certaines époques, mais la croix visible, la croix signe du salut ».

Le 1er mai 2018, le nonce apostolique en Autriche, Mgr Peter Zurbriggen, a publiquement flétri les déclarations du cardinal Marx lors d’une intervention à l’Université pontificale de Heiligenkreuz, au sud-ouest de Vienne : « en tant que représentant du Saint-Père, je suis attristé et j’ai honte de voir que lorsqu’un pays voisin érige des croix, il se trouve des évêques et des prêtres qui critiquent cette décision : c’est une honte, c’est inacceptable ».

Stat Crux dum volvitur orbis - La Croix demeure tandis que le monde tourne.