Rome : restauration de la Scala Santa

20 Avril, 2019
Provenance: fsspx.news

Pour la première fois depuis trois siècles et pour la durée du temps pascal, les pèlerins de la Scala Santa pourront gravir à genoux sur le marbre nu, les marches de l’escalier du prétoire emprunté par le Christ durant sa Passion. 

L’idée de laisser les marches en marbre dégagées de leur protection en bois, pour la dévotion des pèlerins est venue lors du travail de restauration - le premier engagé depuis trois siècles. 

« On n’y avait pas pensé avant, mais lorsque nous avons vu ce que donnait le travail de restauration, l’idée vint de laisser à la dévotion des pèlerins l’escalier tel quel, pour un temps déterminé », explique Paolo Violini, qui dirige les travaux du sanctuaire. 

La Scala Santa a été déposée à Rome par sainte Hélène au IVe siècle, dans un écrin situé juste à côté de Saint-Jean-de-Latran. Ce n’est qu’au XVIe siècle que le pape Sixte-Quint l’a ouvert à la dévotion des pèlerins.  

En 1724, le pape Benoît XIII décide de protéger le marbre de l’escalier à l’aide de planches de bois : ce sont ces dernières qui ont été ôtées afin de permettre la restauration de l’ensemble. 

Le Saint Escalier sera ainsi visible jusqu’au 9 juin 2019, fête de la Pentecôte. Ensuite le marbre retrouvera sa protection et ne sera plus visible, jusqu’au prochain nettoyage, dans plusieurs siècles.