Les cinq premières canonisations de Benoît XVI

Fuente: FSSPX Actualités

Dimanche 23 octobre, le pape Benoît XVI a eu "la joie de présider pour la première fois le rite de canonisation et de proclamer cinq nouveaux saints" dans la basilique Saint-Pierre. La messe concélébrée avec les pères synodaux a clôturé l’année de l’Eucharistie ouverte à Rome par Jean-Paul II le 17 octobre 2004. Journée mondiale des missions, elle marquait également le terme du synode des évêques.

 Les cinq canonisés étaient Zygmunt Gorazdowski et Jozef Bilczewski, Ukrainiens d’origine polonaise, Gaetano Catanoso et Felice da Nicosia, Italiens et Alberto Hurtado Cruchaga, Chilien.

 Zygmunt Gorazdowski (1845-1920), prêtre de l’archidiocèse de Lviv des Latins en Ukraine, a fondé la Congrégation des sœurs de saint Joseph au service des pauvres et des malades. Jozef Bilczewski (1860-1923) était archevêque des catholiques de rite latin d’Ukraine et fut nommé recteur de l’université de Lviv en 1900.

 Le prêtre italien calabrais Gaetano Catanoso (1879-1963) a fondé en 1935 la Congrégation des sœurs de Sainte Véronique de la Sainte Face consacrée à l’enseignement, à la prière et à l’aide des démunis. Felice Da Nicosia (1715-1787) prit le nom de Félix à son entrée dans l’Ordre franciscain des frères mineurs capucins. Né le 5 novembre 1715 à Nicosie, en Sicile, sous le patronyme de Giacomo Amoroso, il fut pendant 40 ans le mendiant de sa communauté avec une grande dévotion pour le Saint-Sacrement. Bénéficiant du don de bilocation et de guérison physique et spirituelle, il intervint lors d’une épidémie de peste en 1777.

 Le père jésuite chilien Alberto Hurtado Cruchaga (1901-1952), aumônier national de ‘l’Action catholique des jeunes’, s’est consacré à l’enseignement et à l’apostolat auprès des pauvres et des jeunes.