Afrique orientale : pour un enseignement généralisé de la doctrine sociale

14 Décembre, 2017
Provenance: fsspx.news
Procession mariale au Kenya.

Afin de lutter plus efficacement contre l’instabilité politique qui n'est pas sans conséquence sur les activités de l’Eglise, les responsables de la pastorale des Conférences épiscopales d’Afrique orientale recommandent un programme commun d’étude du corpus de la doctrine sociale de l’Eglise.

Les responsables de la pastorale des Conférences épiscopales d’Afrique orientale se sont rencontrés les 21 et 22 novembre 2017 à Nairobi, au Kenya. Cette réunion a rassemblé les coordinateurs pastoraux du Kenya, de l’Ouganda, de Tanzanie, de Zambie, du Malawi, d’Ethiopie et d’Erythrée, - seuls le Soudan et le Soudan du Sud n’étant pas représentés.

Au terme de la rencontre, une recommandation a été présentée aux épiscopats d’Afrique orientale : l’introduction au sein des programmes universitaires d’un enseignement relatif à la doctrine sociale de l’Eglise, destiné à tous les étudiants catholiques.

Comme l’a confié à Fides l’un des participants, le Père Emmanuel Chimombo : « Nous souhaiterions que les étudiants qui fréquentent nos universités catholiques dans la région prennent conscience de l’existence de la doctrine sociale de l’Eglise à côté de leurs activités universitaires et professionnelles ».

Vu les ravages croissants causés par les guerres civiles et l’instabilité politique dans cette région de l’Afrique, les coordinateurs pastoraux ont également appelé de leurs vœux la mise en place d’un programme commun d’éducation religieuse destiné à l’enseignement secondaire et supérieur. Ils espèrent ainsi mieux former les fidèles et favoriser l'émergence de générations capables de servir le bien commun.

Si les intentions des coordinateurs pastoraux sont louables, la mise en place de sept ministères pastoraux, proposée comme plan d'action, incluant un ministère de l’animation spirituelle ou un ministère interconfessionnel et œcuménique, laisse songeur... Quant à la doctrine sociale de l'Eglise, elle se résume le plus souvent aujourd'hui à la défense des droits de l'homme, de la transition démocratique et de la participation citoyenne. On est loin de la doctrine sociale authentique de l'Eglise, celle qui promeut le règne social du Christ, de sorte que les lois s'inspirent de l'Evangile, que les commandements de Dieu et l'ordre naturel soient respectés, la famille défendue, et que la vraie religion soit favorisée pour sauver les âmes des citoyens.