Asia Bibi : un pas de plus vers la liberté

31 Janvier, 2019
Provenance: fsspx.news

La Cour suprême pakistanaise a décidé, le 29 janvier 2019, de ne pas instruire un appel contre sa propre décision d’acquitter Asia Bibi : plus rien n’empêche cette mère de famille chrétienne faussement accusée de « blasphème » contre l’islam, de quitter le pays. 

Il paraissait très peu probable que la Cour suprême rendît une autre décision, le premier jugement d’acquittement ayant été rédigée de manière très détaillée par le juge Asif Saeed Khosa, expert en justice criminelle, devenu depuis président de la Cour suprême.  

Après l’acquittement d’Asia Bibi, les islamistes avaient par milliers bloqué, plusieurs jours durant, le pays, exigeant la mise à mort de la chrétienne, et poussant le gouvernement du Premier ministre Imran Khan à signer un accord avec eux. 

L’exécutif pakistanais s’était engagé à lancer une procédure visant à interdire à Asia Bibi de quitter le territoire, et à ne pas s’opposer à la requête en révision du jugement d’acquittement par la Cour suprême. 

Si Asia Bibi peut désormais quitter le pays, son cas ne doit pas faire oublier la quarantaine de condamnés à mort pour blasphème, croupissant actuellement dans les couloirs de la mort, au Pakistan, selon une estimation de la Commission internationale pour la liberté religieuse des Etats-Unis de 2018.