Autriche : le parlement vote la fermeture d’un centre interreligieux

10 Juillet, 2019
Provenance: fsspx.news

L’Autriche a annoncé vouloir fermer un centre interreligieux financé par l’Arabie saoudite et établi en 2012 à Vienne, jugeant sa présence « incompatible avec les violations répétées des droits de l’homme par Riyad ».

Le 12 juin 2019, grâce à une alliance de circonstance entre socio-démocrates et nationalistes du FPÖ, la chambre basse du parlement autrichien a voté en faveur du retrait de l’Autriche de cette institution internationale. L’accord de siège – ce type de traité qu’une organisation internationale conclut avec un Etat qui l’accueille sur son territoire – est donc de facto rompu et va provoquer la fermeture du centre interreligieux dans les prochains mois. 

Financé par Ryad, l’organisme, qui jouit du statut d’organisation intergouvernementale, est né d’un traité entre l’Arabie saoudite, l’Espagne et l’Autriche, le Vatican y siégeant même comme observateur. Son rôle est officiellement de « favoriser le dialogue entre l’islam, le christianisme, le judaïsme, l’hindouisme et le bouddhisme ».

Ses défenseurs l’ont toujours présenté comme « une passerelle entre les cultures et un lieu de dialogue ». « De tels lieux sont nécessaires en particulier là où les relations sont problématiques », déclarait en janvier 2015 l’archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn. 

Ses opposants, au contraire, y ont vu une « vitrine humanitaire pour le régime wahhabite au pouvoir en Arabie saoudite », où l’islam est religion d’Etat : aucune pratique religieuse non musulmane n’est autorisée en public, « et est même très difficile en privé ».