Aux antipodes, sous le manteau de Notre-Dame 

05 Juin, 2020
Provenance: fsspx.news

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a été consacrée à la Vierge Marie le 25 mai 2020, en la fête de Notre-Dame Auxilatrice, afin d’implorer la protection de la Reine du Ciel contre l’épidémie due au nouveau coronavirus. 

Elisabeth II a désormais une concurrente de taille en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Si le monarque britannique règne symboliquement sur cette lointaine partie du Commonwealth, c’est une autre reine - « céleste, et puissante comme une armée rangée en bataille » - qui vient de prendre possession du pays. 

La date du 25 mai n’a pas été choisie au hasard : en ce jour, la famille salésienne - très présente dans le pays, et à l’origine de la consécration mariale - fête Notre-Dame Auxiliatrice, patronne des instituts fondés par saint Jean Bosco. 

Profitant de l’allègement du confinement, le nonce apostolique en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux Iles Salomon, Mgr Kurian Mathew Vayalunkal, ainsi que l'évêque de Vanimo, Mgr Francis Meli, ont pu prendre part à la cérémonie. 

Depuis le XIXe siècle des religieux issus de nombreux instituts, souvent d’origine française, se dévouent à l’évangélisation des Papouans-Néo-Guinéens : Missionnaires du Sacré-Cœur d’Issoudun, Sœurs de Saint-Joseph de Cluny, Salésiens, Montfortains, Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, missionnaires du Verbe divin, etc. 

Sur les 8,6 millions d’habitants que compte la Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2020, on compte 26% de catholiques et 64,3% de protestants, dans un pays où l’animisme demeure vivace.