Bethléhem se vide de sa sève chrétienne

24 Juillet, 2018
Provenance: fsspx.news

A Bethléhem, la ville où le Verbe incarné a vu le jour entre les bras de Marie et de Joseph, le nombre de baptisés chrétiens diminue de façon préoccupante. 

L'alarme est lancée par le prêtre catholique Rami Asakrieh, membre de la Custodie franciscaine de Terre Sainte, curé à Bethléhem de l'église de Santa Caterina, édifice tout proche du sanctuaire de la Nativité.  

« Ma propre paroisse », confie le père Rami à l'agence Fides le 6 juillet 2018, « fait face à de sérieux problèmes. Le nombre de familles catholiques à Bethléhem diminue. Désormais, notre paroisse ne compte plus que 1 479 familles palestiniennes. Les chrétiens représentent 17% de la population de la ville, alors qu'ils étaient 90% dans le passé », déplore le religieux.

« Le déclin vertigineux de la présence chrétienne à Bethléhem - ajoute le père Rami - est lié avant tout à l'exode des jeunes chrétiens qui émigrent vers d'autres pays ». 

« Nous tentons d'arrêter l'émigration, essayant de fournir de l'aide dans de nombreuses situations de besoin », explique-t-il, « mais la situation politique et économique actuelle de la ville, entourée de colonies de peuplement israéliennes, multiplie les cas de chômeurs, déprimés et noyés sous les dettes. » 

Le père Rami pointe également du doigt les nombreuses organisations demandant de faire des dons à Bethléem, « sans qu’aucun de nos fidèles ne voie un seul centime de ces organisations », déplore-t-il.