Brésil : Jair Bolsonaro part en guerre contre les idéologies

09 Janvier, 2019
Provenance: fsspx.news
Jair Bolsonaro.

Retour à l’ordre et lutte contre les idéologies qui ont, selon lui, ruiné son pays : telles sont les grandes lignes du discours d’investiture prononcé le 1er janvier 2019 par Jair Bolsonaro, le nouveau président de la République du Brésil. 

« Nous ne pouvons permettre à des idéologies désastreuses de diviser les Brésiliens, des idéologies qui détruisent nos valeurs et nos traditions, qui détruisent nos familles, fondations de notre société », a déclaré lors de son investiture à Brasilia le nouveau président. 

Le discours de Jair Bolsonaro fut bref - une dizaine de minutes environ - et ciblé sur les grands défis auxquels le pays est confronté, dont « la politisation de nos enfants, la distorsion des droits de l’homme et la déconstruction de la famille ». 

Brandissant le drapeau brésilien après avoir conclu son discours, il a affirmé que « cette bannière ne sera jamais rouge », sauf si « notre sang doit être versé ». 

Sûr de lui, le nouveau chef de l’Etat brésilien a d’ores et déjà donné rendez-vous à ses électeurs pour une cérémonie de célébration des cent premiers jours de sa présidence. 

Reste à savoir si Jair Bolsonaro obtiendra le feu vert du Congrès pour entreprendre toutes ses réformes : si le parti du nouveau président y possède de nombreux sièges, il aura néanmoins besoin de l’appui d’autres formations politiques afin de se constituer une majorité.