Chantier de Notre-Dame : le versement des dons a commencé

03 Août, 2019
Provenance: fsspx.news

Le 29 juillet 2019, le gouvernement a signé une série de conventions permettant d’organiser le circuit de financement de la restauration de Notre-Dame de Paris. Le ministère de la culture s’est engagé à garantir une gestion « rigoureuse et transparente » des dons. Sur les 850 millions d’euros promis pour la reconstruction de la cathédrale, 10% ont été versés par les donateurs. 

Le chantier de restauration de la cathédrale de Paris est arrêté depuis le 25 juillet, à la suite d’une plainte déposée pour non-gestion de la pollution au plomb, pollution à laquelle les ouvriers seraient exposés. Par contre le cadre légal des reversements des dons à l’Etat vient d’être adopté. 

Au nom du gouvernement, Franck Riester, ministre de la culture, a signé le 29 juillet 2019 plusieurs conventions : avec la Fondation du patrimoine, afin d’encaisser un premier versement de 44 millions d’euros ; avec la Fondation Notre-Dame et le Centre des monuments nationaux. 

Ces conventions ont pour but d’établir le cadre légal des transferts des fonds vers l’Etat français qui, en vertu de la loi de 1905, demeure propriétaire de la cathédrale et maître d’œuvre de sa restauration. Par cette loi inique, la République française avait spolié l’Eglise catholique de toutes les églises, chapelles et cathédrales de France. 

Le ministre de la culture a précisé qu’à ce jour, seulement « un peu plus de 10% » des promesses de dons s’élevant à 850 millions d’euros, ont été concrétisées ». 

Franck Riester a tenu à rassurer les donateurs français et étrangers : leurs dons seront dédiés « aux travaux de conservation et de restauration de la cathédrale et de son mobilier dont l’Etat est propriétaire » ainsi qu’à « la formation de professionnels des métiers du patrimoine dont les compétences seront requises ».