Corée du Sud : l’Eglise lutte contre la dépénalisation de l’avortement

10 Avril, 2018
Provenance: fsspx.news

La Conférence des évêques de l’Eglise de Corée du Sud (CBCK) a fait appel à la Cour constitutionnelle pour s’opposer à la légalisation de l’avortement, en présentant une pétition rassemblant plus d'un million de signatures. Une première dans le pays.

La pétition a été déposée le 22 mars 2018 par Mgr Hyginus Kim Hee-Joong, archevêque de Kwangju et président de la CBCK, au moment même où la Cour se préparait à examiner le projet de loi visant à dépénaliser l’avortement dans la péninsule coréenne.

« Le droit à la vie ne relève pas du vote d’une majorité », a déclaré Mgr Kim lors d’une conférence de presse tenue à l'occasion du dépôt de la pétition. Le prélat met en garde : « la dépénalisation de l’avortement induirait les gens en erreur en leur laissant croire que tout va bien ».

Le président de la Conférence épiscopale a conclu en rappelant que « l'Eglise s'oppose fermement au meurtre d'une vie innocente, ce qui ne peut être justifié en aucune circonstance, quelle qu'en soit la cause ».

L'année passée, plus de 230.000 personnes avait signé une pétition en ligne portée à la Maison bleue, siège de la présidence sud-coréenne, afin de demander la légalisation de l’avortement.

Jusqu’ici, le meurtre de l’enfant à naître demeure - à de rares exceptions près - un délit au pays du Matin calme. La Cour constitutionnelle coréenne doit rendre sa décision le 24 avril 2018.