Coronavirus : en Italie, ces maires qui se tournent vers le Ciel

24 Mars, 2020
Provenance: fsspx.news

Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, s'est rendu le 13 mars 2020 à la basilique de la Madonna della Salute, érigée par Baldassarre Longhena en mémoire du secours céleste apporté par la Mère de Dieu lors de la peste de 1630.

La photographie est éloquente : Luigi Brugnaro, ceignant l’écharpe tricolore, à genoux sur les marches de l’autel au-dessus duquel trône l’icône de la Vierge protectrice de la cité des Doges. 

L’édile a récité la prière à la Vierge composée par le patriarche de Venise, Mgr Francesco Moraglia, et a procédé à la consécration de la ville, en sa qualité de premier magistrat. 

Une initiative qui n’est pas isolée : la veille, c’est le maire de Sassuolo - Gianfrancesco Menani - qui consacrait lui aussi sa ville en présence de plusieurs prêtres. 

Mais peut-être parce qu’il est membre de la Ligue du Nord, le maire de Sassuolo a été attaqué par ses concurrents politiques, qui ont crié au scandale au motif que le maire n’avait pas respecté... les distances de sécurité avec les prêtres durant la cérémonie ! C’est ce que l’Evangile appelle « filtrer le moucheron » (Mt 23, 24). 

Honneur à ces maires qui savent retrouver le sens des priorités. Comme l’écrit l’abbé Davide Pagliarani, Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X dans sa Lettre aux fidèles en ce temps d’épidémie : « la Providence enseigne encore aujourd’hui à travers les événements. L’humanité – et chacun d’entre nous – a l’occasion historique de revenir à la réalité, au réel et non au virtuel fait de rêves, de mythes et d’illusions. » C’est dans le Seigneur que réside notre secours.