« Des femmes-prêtres ? Une hérésie ! »

30 Mai, 2018
Provenance: fsspx.news
Cardinal Walter Brandmüller.

Le cardinal Walter Brandmüller a vivement réagi dans l’édition du 17 mai 2018 du Tagepost aux propos de la secrétaire générale de la CDU appelant de ses vœux l’accès des femmes aux ordres sacrés.

Annegeret Kramp-Karrenbauer dirige le parti conservateur allemand. Intervenant au Katholikentag de Münster, elle a publiquement émis le vœu que les femmes puissent accéder à la prêtrise dans l’Eglise.

Mgr Brandmüller - un des cardinaux signataires des fameux dubia sur Amoris laetitia - n’a pas tardé à réagir par voie de presse, déplorant « l’insistance avec laquelle on rabâche sans cesse les mêmes thèmes dans le catholicisme allemand, tels le sacerdoce des femmes, le célibat des prêtres, l’intercommunion, les divorcés-remariés, l’homosexualité… »

Pour l’archevêque titulaire de Caesare in Mauretania, la secrétaire générale du CDU « a outrepassé son rôle » en intervenant de cette manière dans le débat public.

Le haut-prélat en a profité pour rappeler que le fait de soutenir la possibilité d’ordonner des femmes à la prêtrise revient à « abandonner ce qui fait l’essence même de la foi catholique, ce qui répond à la définition de l’hérésie qui exclut de l’unité de l’Eglise ».

Et le cardinal de conclure : « comment se fait-il que, depuis la révolution de 1968, toutes ces questions soient encore disputées usque ad nauseam, en dépit du fait que le magistère y a déjà apporté une réponse claire ? » Là est toute la question.