Doctrine chrétienne : le sacrement de l’Eucharistie (1)

03 Avril, 2019
Provenance: fsspx.news

Eucharistie signifie « grâce excellente » ou « action de grâces ». Ce mot désigne le don divin du Rédempteur et le mystère de la foi dans lequel, sous les espèces du pain et du vin, Jésus-Christ lui-même est contenu, offert et pris en nourriture. L’Eucharistie est à la fois sacrifice et sacrement de la loi Nouvelle. 

Institution de la Sainte Eucharistie 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a institué la Sainte Eucharistie pendant la dernière Cène, avant sa Passion, lorsqu’il prit du pain, rendit grâces et le donna à ses disciples en leur disant : « Prenez et mangez, ceci est mon corps », et après, prenant la coupe, il la leur donna en disant : « Buvez, ceci est mon sang », et il ajouta : « Faites ceci en mémoire de moi ». Cf. Mt 26, 26-28 ; Mc 14, 22-24 ; Lc 22, 19-20 ; 1 Cor 11, 23-25. 

Lorsque Jésus prononça les paroles consécratoires sur le pain et le vin, il se produisit une merveilleuse et singulière conversion de toute la substance du pain au Corps, et de toute la substance du vin au Sang de Jésus-Christ, tandis que demeuraient seulement les espèces ou accidents du pain et du vin. 

Cette conversion est appelée transsubstantiation. 

Les espèces désignent la quantité, la figure ou l’aspect, l’odeur, la couleur, la saveur et toutes les autres propriétés du pain et du vin qui tombent sous nos sens. Mais la substance n’est plus celle du pain ni celle du vin ; elle est tout entière celle de Jésus-Christ, réellement présent avec son Corps et son Sang, son Ame et sa Divinité.