En Côte d’Ivoire, une ville consacrée à la Mère de Dieu

19 Novembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Première en Côte d’Ivoire : une ville de 450 000 habitants a été consacrée à la Vierge Marie. Un espoir à l’horizon de 2020, année qui doit voir la tenue d’élections générales à haut risque dans un climat social et politique particulièrement tendu. 

Le cardinal Jean-Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, a célébré la messe de consécration à la Vierge Marie de la ville de Cocody, le 26 octobre 2019. L’initiative de cette consécration « à l’auguste Mère de Dieu » revient au maire de cette commune de 450.000 habitants, Jean-Marc Yacé, élu il y a un an. 

Dans son homélie, le curé de la paroisse Saint-Jean de Cocody, le père Hyppolite Agnigori, a indiqué que la consécration mariale d’une pays ou d’une ville à la Vierge Marie était une pratique courante dans le monde, même si c’est une première en Côte d’Ivoire.  

« Depuis 1942 - a-t-il précisé - il y a plusieurs pays, villes et communes qui ont été consacrés à la Vierge Marie, Mère de Dieu ». C’est en effet le pape Pie XII qui avait inauguré, le 31 octobre 1942, ce mouvement de piété mariale, en consacrant le monde en guerre au Cœur Immaculé de Marie, dans l'esprit des apparitions de Fatima. 

Afin de matérialiser la consécration de leur ville, les membres du conseil municipal de Cocody ont déposé quatre symboles aux pieds de la statue de la Mère de Dieu : un bouquet de douze roses, une bougie blanche, de l’encens et les armoiries de la cité. Pour marquer l’importance de cette consécration mariale inédite dans un pays à large majorité musulmane, le cardinal Jean-Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, avait tenu à prendre part à la cérémonie. 

Une consécration qui, il faut l’espérer, servira de paratonnerre à la Côte d’Ivoire, à quelques mois d’élections générales à haut risque dans un pays où règnent, selon le cardinal Kutwa, les plaies ayant pour noms clientélisme, favoritisme, discriminations ethniques et corruption.