Espagne : quand le totalitarisme s’écrit « gender »

24 Janvier, 2018
Provenance: fsspx.news

Le gouvernement autonome d’Andalousie a publié au Journal officiel le texte de la loi adoptée le 19 décembre 2017, imposant l’idéologie du « genre » à tous les niveaux, obligeant les établissements scolaires à lui consacrer un module d’enseignement spécifique.

On peut y lire que cette loi « se fonde sur le principe de non-discrimination », et qu’elle a pour but « la prévention des comportements de nature ‘homophobes’ », à tous les niveaux de la société.

En conséquence, l’administration andalouse « adoptera les mesures nécessaires pour faire évoluer les contenus éducatifs impliquant une discrimination fondée sur l’orientation sexuelle », et afin de « former les élèves » (sic), il conviendra de « favoriser l’expression du genre », en envisageant « des pédagogies appropriées visant à la reconnaissance et au respect des droits des personnes LGBT. »

Et gare aux élèves qui ne seraient pas convaincus par le "gender" : le gouvernement s’engage à tout faire à l’école pour « détecter, prévenir et protéger les actes de discrimination ou de harcèlement. »

La nouvelle loi expose enfin les contrevenants à des amendes allant de 6.000 à 120.000 € : preuve que la discrimination n’est pas là où l’on voudrait le faire croire !