Etats-Unis : une inquiétante religion fait son apparition

15 Novembre, 2017
Provenance: fsspx.news

« Way of the Future » est une nouvelle organisation religieuse dont les statuts officiellement approuvés ont pour but de « développer et promouvoir l’idée d’une divinité basée sur l’intelligence artificielle » pour « améliorer la société ».

A l’origine de cette initiative se trouve une figure incontournable de la Silicon Valley, Anthony Levandowski, ingénieur de 37 ans, père de Waymo, la voiture autonome de Google. C’est en septembre 2017 que le très sérieux magazine américain Wired a révélé que l’ingénieur voulait « promouvoir la réalisation d’une divinité basée sur l’Intelligence Artificielle ». Projet qui ferait sourire s’il ne s’inscrivait pas dans un courant de pensée dangereux : le « transhumanisme ».

L'idée chère au transhumanisme est de voir l'homme absorbé un jour par la machine, et cette idée est en train de quitter peu à peu l'idéologie scientiste pour rejoindre le domaine religieux. Anthony Levandowski adhère d’ailleurs au « concept de singularité » qui désigne chez les transhumanistes le jour où l’ordinateur surpassera l’homme pour le faire entrer dans une nouvelle ère.

« Le transhumanisme est un délire progressiste et de type religieux, qui a toutes les chances de se poursuivre en France et en Occident », prévient Natalia Trouiller, directrice d'une association de communication. Pour quelles raisons ? « D’abord à cause de la tentation perpétuelle de l’humanité à vouloir se sauver par ses propres forces », précise-t-elle avant d’ajouter : « ensuite à cause de l’attrait du gnosticisme dans le monde contemporain, qui consiste à voir le corps comme une entrave et à rêver de s’en débarrasser ».