L’Eucharistie (11) : du jeûne eucharistique

13 Avril, 2019
Provenance: fsspx.news

De plus, et sous peine de péché grave, il faut être à jeun. Il faut respecter la loi du jeûne eucharistique avant de s’approcher de la sainte Table. Elle consiste à n’avoir pris aucune boisson alcoolisée ni nourriture solide depuis trois heures, ni aucune nourriture liquide même non alcoolisée depuis une heure. L’eau et les médicaments même solides ou alcoolisés ne rompent pas le jeûne, à quelque moment qu’on le prenne. 

Actuellement, la loi ecclésiastique a réduit à une heure seulement la durée du jeûne eucharistique, ce qui est un relâchement par rapport à la discipline traditionnelle, laquelle dans son ancienne et vénérable forme consistait à s’abstenir de toute prise de nourriture ou boisson depuis minuit jusqu’à la communion du matin.

La Fraternité Saint-Pie X encourage les fidèles à s’en tenir à la discipline en vigueur avant le concile Vatican II, à savoir de respecter un jeûne de trois heures avant la communion.

Il y aurait péché mortel de sacrilège à communier volontairement sans être à jeun, à moins d’être en danger de mort ou dans la nécessité d’empêcher la profanation du sacrement.