L’Eucharistie (4) : présence réelle

06 Avril, 2019
Provenance: fsspx.news

Jésus-Christ est tout entier aussi bien dans l’hostie que dans le précieux sang, parce que, dans l’Eucharistie, il est vivant et immortel comme au Ciel. Par conséquent, là où est son Corps, il y a aussi son Sang, son Ame et sa Divinité ; et là où est son Sang, il y a aussi son Corps, son Ame et sa Divinité. 

Quand Jésus-Christ est l’hostie, il ne cesse pas d’être au Ciel, mais il se trouve en même temps au Ciel et dans le Très Saint Sacrement, en chaque hostie consacrée. Quand le prêtre divise une hostie, il ne divise pas le Corps de Jésus-Christ mais seulement les espèces du pain, car le Corps du Christ reste tout entier dans toutes les parties en lesquelles l’hostie a été divisée. Chacune a droit d’être honorée et respectée, adorée de tout le monde parce qu’elle contient vraiment, réellement et substantiellement Notre Seigneur Jésus-Christ. 

Celui-ci, ainsi qu’il est écrit dans l’Evangile de saint Jean, « après avoir aimé les siens, les aima jusqu’au bout » (Jn 13, 1), c’est-à-dire qu’en instituant la Sainte Eucharistie, Notre-Seigneur leur montra son amour infini. En effet, après avoir institué le sacrement de son amour, le Christ voulut être livré aux mains des Juifs et de la soldatesque, souffrir sa Passion avant de mourir en Croix, offrant l’unique et éternel sacrifice, le seul capable de nous réconcilier avec Dieu en nous rachetant de nos péchés, en nous délivrant du pouvoir du démon et en nous ouvrant les portes du Ciel.