L’Eucharistie (7) : application des fruits du sacrifice de la Croix

09 Avril, 2019
Provenance: fsspx.news

Les fruits du sacrifice de la Croix nous sont appliqués par le sacrifice de la Messe selon que Dieu, fléchi par cette immolation, nous accorde les grâces que Jésus-Christ nous a méritées au prix de son sang. 

C’est pourquoi la sainte Messe est offerte : 

- Pour adorer Dieu : c’est un sacrifice latreutique ; 

- Pour lui rendre grâce de sa grande gloire et le remercier des bienfaits qu’Il nous accorde : c’est un sacrifice eucharistique ; 

- Pour obtenir de la divine Majesté d’autres bienfaits : c’est un sacrifice impétratoire ; 

- Pour Le rendre propice aux vivants, malgré leurs péchés et les peines qui leur sont dues, et aux morts souffrant dans le feu du Purgatoire : c’est un sacrifice propitiatoire. 

C’est à Dieu seul qu’est offert le sacrifice parfait qu’est la Messe. Si l’Eglise a coutume de le célébrer en l’honneur et en mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie et des saints, ce n’est pas qu’elle leur offre ce sacrifice, qui n’appartient qu’à Dieu, mais afin de louer Dieu de leurs victoires et d’implorer leur patronage et leur intercession auprès de Lui. 

Le sacrifice de la Messe par lequel est rendu à Dieu le culte qui lui est dû est offert par un ministre catholique dûment reconnu. Chaque messe est appliquée pour l’utilité non pas du seul célébrant, mais aussi de la communauté des fidèles vivants et défunts, et tout spécialement de ceux dont le prêtre fait mémoire et pour lesquels il formule son intention. Ce peut être pour une personne vivante ou défunte, ou d’une intention particulière qui lui aura été confiée.