France Catholique sauvé par Bolloré

26 Novembre, 2018
Provenance: fsspx.news
Vincent Bolloré.

Par le biais d’une de ses filiales, les éditions du Point du jour, l’industriel et homme d’affaires français Vincent Bolloré est devenu le nouveau propriétaire de l’hebdomadaire France Catholique

Selon La Croix, celui qui possède notamment la chaîne de télévision Canal+, a sauvé le titre de presse d’une « mort certaine ». La diffusion de l’hebdomadaire, vendu par abonnement, a chuté sous les 10.000 abonnés, mettant en danger son existence. 

Pour Gérard Leclerc, éditorialiste depuis une trentaine d’années à France Catholique, « il est rassurant de voir que c’est Vincent Bolloré, connaisseur du journal » qui reprend les rênes. 

Aymeric Pourbaix, passé notamment par l’hebdomadaire Famille chrétienne, et par l'agence de presse I.Media, à Rome, est le nouveau directeur de la rédaction. 

D’après ce dernier, interrogé par La Croix, le projet qui sera mis en place s’inscrit « dans la continuité de ce qui a fait la force du journal ». À savoir : « traiter de l’actualité générale et religieuse avec un regard chrétien ». Le nouveau responsable se défend d’appartenir « à une sensibilité d’Eglise ou à une autre ». Prônant « l’unité des chrétiens », il affirme qu’il sera « attentif à des sujets comme la bioéthique ou les élections européennes à venir ».  

L’hebdomadaire créé en 1924 compte aujourd’hui quatre collaborateurs permanents et une vingtaine de pigistes. « Ces grands équilibres ne devraient pas évoluer », a indiqué Aymeric Pourbaix, pour qui une « urgence se dessine » : « rajeunir l’audience du titre ». Pour cela, le nouveau directeur compte sur davantage de sujets autour de « la jeunesse » et rappelle le rôle « missionnaire » que porte aujourd’hui un titre comme France Catholique dans le paysage de la presse.