Harry Potter touché par l’un de ses mauvais sorts

11 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news

A Nashville, ville du Tennessee, les élèves de l’école catholique Saint-Andrew ne peuvent plus consulter à la bibliothèque les ouvrages d’Harry Potter, en raison de leur nocivité sur l’esprit des jeunes lecteurs.  Ainsi en a décidé le directeur de l’établissement, le Père Dan Reehil. 

C’est « en raison de leur contenu » que la série des sept livres décrivant les aventures épiques d'un jeune sorcier et de ses amis a été retirée de la bibliothèque de Saint-Andrew, a expliqué le Père Dan Reehil, dans un courrier adressé aux parents d’élèves. La décision est rapportée dans l’édition du 31 août 2019 du Tennesean.  

« Ces livres présentent la magie comme une pratique pouvant être indifféremment utilisée, en vue d’un bien ou d’un mal, ce qui cache en réalité une illusion ingénieuse. Les malédictions et sorts utilisés dans ces livres sont de véritables malédictions et sorts, qui, lorsqu'ils sont lus par un être humain, risquent de provoquer des cas de possession ou d’infestation chez celui qui lit le texte », précise même le prêtre. 

Avant de prendre cette décision, le directeur de l’école a demandé l’avis de plusieurs exorcistes américains et romains qui lui ont tous recommandé de retirer les livres de J. K. Rowlings. 

La directrice de l’enseignement diocésain, Rebecca Hammel, a soutenu le prêtre, qui, en tant que curé de paroisse et directeur de l’école, « dispose de l'autorité canonique pour prendre de telles décisions », rapporte le Tennesean. 

« On applique la censure dans ce genre de cas uniquement afin de s'assurer que ce que nous proposons dans nos bibliothèques est adapté à nos classes », ajoute Rebbeca Hammel. 

Dans les ouvrages narrant la saga du jeune sorcier, les personnages invoquent des sorts tels que « Avada kedavra » pour causer la mort, « Doloris », pour torturer son ennemi ou encore « Stupefix » pour le figer sur place. La nocivité morale de plusieurs de ces formules a été mise en avant par plusieurs exorcistes officiels.