Hongrie - Irak : reconstruire sur place plutôt que promouvoir l’émigration

23 Mars, 2018
Provenance: fsspx.news

Une nouvelle école entièrement financée par le gouvernement hongrois et l'Eglise catholique en Hongrie a été inaugurée à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, le 5 mars 2018, en présence du ministre des Ressources humaines de la Hongrie et de Mgr Bashar Matti Warda, archevêque catholique chaldéen d’Erbil.

« Le plus important, pour les jeunes, consiste dans le fait de rester dans leur pays natal, et de leur garantir une véritable éducation » a déclaré Zoltán Balog, ministre des Ressources humaines de Hongrie.

Réaliste, le représentant du gouvernement hongrois ajoute : « au lieu de promouvoir l'émigration de masse, nous devons aider les familles à rester à la maison et permettre à celles qui sont parties de rentrer. »

La nouvelle école, dirigée par l'Eglise catholique chaldéenne, a pour vocation d’accueillir non seulement les enfants d’Erbil mais aussi les petits réfugiés. Mgr Bashar Matti Warda, archevêque catholique chaldéen d'Erbil, dans le nord du pays, a déclaré: « l' éducation contribue à la croissance, c’ est un phare pour les communautés chrétiennes du Moyen-Orient».

Un autre temps fort de la visite du ministre hongrois a eu lieu à Telsquf, village irakien habité par des chrétiens, dans lequel pas moins d’un millier de familles a pu retrouver une maison grâce au financement du programme « Helps Hungary » qui a également reconstruit à cet endroit une église et une maison paroissiale.

Dans cette région pourtant proche des zones de guerre, les habitants ont pu rentrer chez eux grâce à la reconstruction.