Illinois : vers l’avortement sans limites

06 Juin, 2019
Provenance: fsspx.news

Le Sénat de l'Illinois (Etats-Unis) a approuvé le 1er juin 2019 un projet de loi faisant de l'avortement un « droit fondamental » dans l’Etat, et supprimant toutes les restrictions en vigueur concernant les établissements et les médecins pratiquant l’avortement. 

Le cardinal Blaise Cupich, archevêque de Chicago (Illinois), a déclaré que ce vote marquait « un triste moment de notre histoire en tant qu’Etat ». 

Approuvé le 1er juin 2019 par 34 voix « pour » et 20 « contre », le Illinois Reproductive Health Act, qui considère l’avortement comme un droit fondamental de l’Etat, abroge les délais d’attente dans les cliniques. 

Pire, il permet à une femme d’avorter à n’importe quel moment du terme de la grossesse, oblige la couverture sociale de tous les frais relatifs à l’avortement, et autorise même les infirmières à pratiquer l’interruption volontaire de grossesse. Il abolit ainsi l’interdiction – en vigueur aux Etats-Unis – de l’avortement dit « par naissance partielle » qui consiste, dans une grossesse avancée, à broyer la tête de l’enfant pour permettre l’avortement. 

Selon le cabinet d’avocats pro-vie Thomas More Society basé à Chicago, le droit à l’objection de conscience du personnel médical risque d’être singulièrement mis en danger. 

Si le gouverneur de l’Illinois signe le projet voté par le Sénat - ultime étape avant son entrée en vigueur - la nouvelle loi sur l’avortement sera la plus permissive et la plus attentatoire aux droits de Dieu et à la protection de la vie de l’enfant à naître.