L’Inde intensifie sa politique de conversions forcées

13 Novembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Les conversions forcées à l’hindouisme se multiplient en Inde : cinq cents chrétiens ont ainsi été visés le 20 octobre 2019, dans l’Etat de l’Andhra Pradesh, par le mouvement baptisé « Gwar Wapsi », qui milite pour l’éradication de toute religion étrangère à la culture hindoue. 

« Gwar Wapsi » signifie en langue indienne « Retour à la maison ». Derrière cette expression se cache un mouvement de conversions violentes, né il y a près de trente ans dans le centre de l’Inde. 

L’arrivée au pouvoir, en 2014, de Narendra Modi, porté par le Baratiya Janata Party (BJP), a permis au « Gwar Wapsi » de se répandre dans les Etats du nord du pays, avec l’aval des autorités ouvertement antichrétiennes. La réélection du chef de file du BJP au printemps 2019 a été un signal supplémentaire offert à ceux qui, en Inde, s’efforcent d’« accueillir » par la force, ceux qui auraient « quitté la maison hindoue » par leur baptême. 

Ainsi, le 20 octobre 2019, plusieurs centaines de chrétiens habitant la ville de Srisailam ont été réunis par les autorités locales dans le temple qui répond au nom de Sri Veerabhadra Swamy. Là, des membres de la section locale du BJP ont contraint les chrétiens à prononcer des prières en l’honneur des faux dieux, tel le « serment au dieu Shiva » et à offrir des présents rituels aux divinités de l’Inde. 

« Ils les ont forcés à prêter allégeance à la religion hindoue », déplore Sajan K George, président du Conseil global des chrétiens indiens, au micro de AsiaNews. Il ajoute que « leur intention est de terroriser les “dalits” et les “adivasi” - les basses castes - à des fins politiques ». Difficile de savoir, à l’heure qu’il est, combien de chrétiens ont pu résister, et ce qu’il est advenu d’eux. 

Le responsable de l’opération du 20 octobre, l’hindou Darsanapu Srinivas, s’est justifié en invoquant le fait que le christianisme est une « religion étrangère, pratiquée par des missionnaires qui trompent les dalits et qui agissent pour des intérêts personnels ». 

Face à ces persécutions dont les chrétiens sont victimes les chrétiens en Inde, les puissances occidentales se gardent de protester. Elles se contentent de passer des contrats commerciaux avec un pays qui est devenu la cinquième économie mondiale.