Indonésie : les catholiques luttent pour faire respecter leurs droits

31 Janvier, 2020
Provenance: fsspx.news

Près de Sumatra, des catholiques mènent une bataille juridique contre la majorité musulmane, afin de parvenir à agrandir un lieu de culte devenu trop exigu devant l’accroissement du nombre de fidèles. 

Ramesko Purba est le porte-parole de la communauté catholique de Karimun, sur l’île de Riau, près de Sumatra. Sûr de son bon droit, l’Indonésien explique à AsiaNews le 24 janvier 2020 qu’il dispose de toutes les autorisations légales afin de construire une nouvelle église dédiée à saint Joseph. 

Malgré cela, le projet rencontre l’opposition des musulmans. Abdul Latif, ancien doyen de l’université de Karimun, ne décolère pas : « le projet de construction d’une église n’apporte aucun bénéfice à la population de Karimun (…). Tant que nous maintiendrons la pression, il ne se réalisera pas », a-t-il affirmé dans les médias locaux. 

Une vingtaine de jeunes - tous mineurs - ont déjà violemment manifesté leur opposition au projet de construction de l’église. Ils n’ont pas été inquiétés par les autorités locales, que les catholiques accusent de lenteur lorsqu’il s’agit de réprimer les infractions commises par la majorité musulmane. 

En 2020, la minorité catholique de Karimun de la région s’élève à 1 800 fidèles. Ils étaient une centaine en 1935, lorsque la première église Saint-Joseph fut érigée sur l’île de Riau. Devenu trop exigu, l’édifice a besoin d’être restauré et considérablement agrandi pour accueillir les 700 fidèles de la communauté paroissiale. 

Mgr Sunarka Ofm, archevêque du diocèse de Pangkalpinang, a apporté un soutien sans réserve aux catholiques de Karimun qui attendent désormais que les autorités locales fassent prévaloir le droit sur la violence fanatique.