Irak : un prêtre sauve les manuscrits de la barbarie de Daesh

19 Mars, 2018
Provenance: fsspx.news
P. Najeeb Michaeel.

A Erbil, un dominicain irakien sauve depuis trois ans des manuscrits chrétiens orientaux de l’oubli et d’une éventuelle destruction rendue possible par le chaos sur place, en les numérisant.

« Mon devoir est de sauver notre patrimoine, un trésor considérable. On ne peut pas sauver un arbre si on ne sauve pas ses racines, et un homme sans culture est un homme mort", explique le père Najeeb Michaeel o.p. à l'AFP dans un entretien téléphonique, le 1er mars 2018.

C’est à ce dominicain entré dans l’Ordre à 24 ans - après avoir été quelques années expert en forage pétrolier - que la plupart des manuscrits chrétiens orientaux doivent leur salut : dès 2014, alors que Daesh était aux portes de Mossoul, le religieux entasse manuscrits, livres et archives inédites.

Il prend également une décision : transférer à Erbil, plus au nord et en sécurité, le Centre de numérisation des manuscrits orientaux (CNMO). Les manuscrits apportés sur place, le temps de l’opération, par cinq équipes différentes formées par le dominicain, sont numérisés au CNMO avec des copies mises sur des serveurs en ligne « au cas où quelque chose arriverait de nouveau », explique le P. Najeeb, qui avait été mis par Daesh sur la liste des religieux à abattre.

A ce jour plusieurs dizaines de milliers de manuscrits inestimables ont ainsi pu être sauvés de l’oubli, de l’usure, et peut-être de la fureur des combattants de l’islam.