Le gouverneur de l’Etat de New York promet la GPA pour 2020

15 Janvier, 2020
Provenance: fsspx.news

La Conférence des évêques de l’Etat de New York (Etats-Unis) a réagi au projet de l’exécutif de légaliser la gestation pour autrui (GPA) en 2020. 

Aux Etats-Unis, la GPA porte un nom qui n’a rien à envier au novlangue décrit dans 1984 par George Orwell, puisqu’on y parle de « maternité de substitution gestationnelle ». 

Cette pratique est définie par ses promoteurs outre-Atlantique comme « une entente selon laquelle une femme accepte de se soumettre à une grossesse et à un accouchement, pour un autre futur parent », explique le California Center for Reproductive Médecine (CCRM). 

Et comme ce mode de maternité est suffisamment contre nature pour détruire la future mère, le CCRM ajoute qu’il s’agit là d’un « processus complexe qui implique l’aide de professionnels dans le domaine médical, psychologique et juridique de façon à ce que la procédure se déroule avec succès pour les futurs parents et la mère porteuse » : en bref, gare aux dégâts ! 

La GPA à l’américaine a le soutien du gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo. Ce catholique progressiste a déjà réussi à faire voter un projet de légalisation devant le Sénat de l’Etat en 2019. Il ne reste plus qu’à faire examiner ce projet devant l’Assemblée de l’Etat pour que celui-ci ait force de loi. Ce sera fait pour 2020, a-t-il même promis le 30 décembre dernier. 

La Conférence des évêques de l’Etat de New York a réagi le 8 janvier 2020, dénonçant une « politique dangereuse qui conduira à l'exploitation des femmes pauvres et vulnérables, et qui ne prévoit presqu’aucune garantie pour les enfants nés dans un tel cadre ». 

Qu’on ne se berce pas d’illusions néanmoins, Andrew Cuomo ne prend pas un grand risque politique en promettant pour 2020 la légalisation de la maternité de substitution : que ce soit au Sénat ou à l’Assemblée - les deux chambres qui composent la législature d’Etat - le parti démocrate dont le gouverneur est issu, dispose d’une majorité suffisante pour aller jusqu’au bout de son projet néfaste.