Lecture : "Le Maître de la Terre" de Robert Hugh Benson

02 Juin, 2020
Provenance: fsspx.news

Ce roman d’anticipation se situe à la fin du XXe siècle. Deux prêtres anglais, le Père Percy et le Père Francis, interrogent un vieil historien. Il leur explique comment le monde en est arrivé là  : l’existence de trois pays (Europe, Asie, Amérique) et une religion universelle, mélange d’humanisme et de communisme. Le culte de l’homme est célébré dans presque toutes les églises du monde, en lieu et place des anciennes religions. 

Le catholicisme a résisté et deux territoires lui ont été concédés : Rome et l’Irlande. Ailleurs, les derniers catholiques survivent avec de rares prêtres, dans une ambiance hostile, car seule la nouvelle religion universelle apportera la paix définitive. 

Mais les dirigeants européens sont inquiets : l’Asie projette d’envahir l’Europe. 

Alors un homme inconnu, nommé Felsenburgh, parle à l’Asie et la convainc de préserver la paix. La liesse envahit le monde. 

Felsenburgh subjugue les peuples et les prépare à l’offensive finale contre les catholiques, derniers obstacles à la tyrannie universelle. Beaucoup abjurent comme le Père Francis, d’autres seront les derniers combattants, comme le Père Percy. Il a compris qui était en réalité ce mystérieux Felsenburgh. 

L’action ne faiblit jamais dans ce roman remarquable, et jusqu’au bout l’issue est incertaine. 

Benson était le fils de l’archevêque anglican de Cantorbéry. Il fut ordonné par son père dans la confession anglicane, puis se convertit au catholicisme et devint prêtre. Brillant homme de lettres comme ses frères, il laisse une œuvre importante et Le Maître de la Terre fut son plus grand succès. Un livre impressionnant.