Le Moyen-Orient se vide toujours plus de ses chrétiens

11 Juillet, 2019
Provenance: fsspx.news

« Le Moyen-Orient se vide de ses chrétiens », ont déploré les évêques maronites, réunis du 10 au 15 juin 2019 au siège patriarcal de Bkerké, au nord-est de Beyrouth (Liban). A l’exception du Liban, les autres pays de la région connaissent une « hémorragie » des chrétiens.

A titre d’exemple, les chrétiens de Syrie représentaient environ 15% de la population du pays en 1905, et ils étaient encore 10% avant le début du conflit en 2011. Ils ne seraient plus que 2% aujourd’hui. La ville d’Alep comptait quelque 400.000 chrétiens avant la guerre, et il en reste à peine 40.000.

Les causes de cet exode sont bien sûr « la guerre, l’insécurité, le besoin économique ou les pressions idéologiques ». Dans son communiqué final publié le 15 juin 2019, l’Eglise patriarcale d’Antioche des maronites fait part des « signaux graves » émis par les évêques maronites de Syrie, de Jordanie, de Terre sainte, d’Egypte et de Chypre, parlant d’une « accumulation de crises ». Selon les propos d’un évêque cité par le journal libanais L’Orient-Le Jour, « il n’y a plus personne à Alep, à Damas, en Terre sainte, à Chypre. Bon, il y en a à Lattaquié [en Syrie], mais ça reste une mince compensation... ».