Le pape se recueille sur le tombeau de la « petite sainte » de Madagascar

11 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Le 7 septembre 2019, après avoir rencontré les évêques de Madagascar dans la cathédrale d’Andohalo, le pape François a voulu se recueillir sur le tombeau de Victoire Rasoamanarivo, une figure du XIXe siècle vénérée par tous les catholiques de l’île. 

Victoire Rasoamanarivo est née en 1848 à Tananarive, sur l’île de Madagascar, au sein de l'une des familles les plus puissantes du pays. 

Eduquée dans la religion idolâtre de ses ancêtres, la jeune fille rencontre, lors d’une mission, plusieurs jésuites français, dont la prédication va changer le cours de sa vie. 

Inscrite à l’école de la mission, elle est bientôt baptisée et prend le prénom de Victoria, malgré l’opposition de sa famille. 

Accédant peu après au rang de princesse, Victoria est mariée à un haut officier de l'armée, malheureusement esclave de l'alcool et de ses passions. Malgré cela, la jeune épouse refusera toujours le divorce, consciente de l'indissolubilité et du caractère sacré du lien matrimonial. 

Lorsqu'en 1883, la persécution se déchaîne et entraîne l'expulsion des missionnaires et l’accusation de traîtrise envers les catholiques, Victoria ne cesse de professer la foi au vrai Dieu, intercédant sans relâche à la cour en faveur de l’Eglise, insistant pour que les lieux de culte et les écoles catholiques demeurent ouverts, encourageant les communautés de fidèles à la persévérance. 

Femme d’oraison, elle passait, selon les témoignages de ses domestiques, plusieurs heures par jour à l’église, se consacrant également à d'innombrables œuvres de charité en faveur des pauvres, des prisonniers, des délaissés et des lépreux. 

Rappelée à Dieu le 21 août 1894 à l'âge de 46 ans, c’est en 1989 que l’Eglise la proclame « bienheureuse », consacrant ainsi sa fidélité et sa persévérance dans le temps de crise religieuse profonde que traversaient alors les chrétiens de Madagascar. Un exemple à suivre dans les tempêtes s’abattant sur l’Eglise aujourd’hui.