Les Archives Secrètes du Vatican changent de nom

13 Novembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Par décision du 22 octobre publiée en forme de « motu proprio » le 28 octobre 2019, le pape François a décidé de renommer le fonds des « Archives secrètes » en « Archives apostoliques du Vatican », afin de souligner davantage le lien étroit unissant cette institution au Saint-Siège. 

Ce n’est pas le premier changement de nom pour le célèbre fonds de documents privés issus de la Bibliotheca secreta del Romano Pontefice, c'est-à-dire de la partie des écrits réservés au pape. Qualifiés d’abord d’Archives nouvelles (Archivum novum), puis d’Archives apostoliques (Archivum Apostolicum), ces textes étaient regroupés depuis le XVIIe siècle sous l’appellation d’Archives secrètes (Archivum Secretum). 

A l’origine, rappelle François, le terme secretum indiquait que les nouvelles Archives, voulues par le pape Paul V vers 1610-1612, « n'étaient autres que les archives privées, séparées et réservées du Pape ». Les cours des rois et des princes en possédaient de semblables, désignées par le même terme.  

Aujourd’hui, le changement de nom s’impose du fait des connotations que le terme latin de secretum a prises au fil du temps : « avec les changements sémantiques progressifs intervenus dans les langues modernes le terme secretum, lié aux archives du Vatican, a commencé à être mal compris, teinté de nuances ambiguës, voire négatives ». De fait, « ce terme a pris le sens préjudiciable de secret, ne devant pas être révélé et réservé à quelques-uns. Tout le contraire de ce que les Archives Secrètes du Vatican ont toujours été et veulent être ». 

Dès l’origine en effet, ces archives étaient accessibles aux érudits et savants qui pouvaient publier leurs découvertes. A partir de 1881, elles furent ouvertes aux chercheurs du monde entier. L’organisation des Archives n’est en rien modifiée par ce changement de nom, précise encore le Motu proprio : « rien ne change ni dans son identité, sa structure ou sa mission ». 

De même qu’il existe une Bibliothèque Apostolique Vaticane, désormais il faudra donc parler des Archives Apostoliques Vaticanes. Elles contiennent des fonds importants et variés provenant des différentes congrégations, des bureaux de la Curie romaine, mais aussi des dépôts de familles patriciennes. Elles abritent encore la précieuse correspondance de la Secrétairerie d’Etat. 

L’ouverture des Archives secrètes de la période s’étalant du Moyen Age à la Renaissance avait permis aux chercheurs de démythifier la légende noire de l’Inquisition pontificale. L’ouverture des Archives correspondant à la Seconde guerre mondiale avait également permis de rétablir la vérité quant aux calomnies répandues contre le pape Pie XII. La prochaine étape est fixée au 2 mars 2020, lorsque tous les documents couvrant le pontificat du Pasteur angélique (1939-1958) seront accessibles aux chercheurs et historiens.