Les diocèses de France misent sur la finance éthique

08 Octobre, 2019
Provenance: fsspx.news
L'assemblee plénière des évêques de France à Lourdes.

La Conférence des évêques de France (Cef) et Allianz Global Investors (AGI) ont annoncé conjointement, le 17 septembre 2019, l’ouverture du fonds d’actions Ethica à tous les investisseurs, afin d’encourager des placements financiers en cohérence avec les principes de la doctrine sociale de l’Eglise catholique. 

AGI et l’épiscopat français ont annoncé la création de nouvelles parts dans le fonds Ethica, destinées désormais à tous les investisseurs. 

« Nous visons les investisseurs catholiques, particuliers comme personnes morales (mouvements et associations catholiques, congrégations…), mais nous voulons aussi le rendre accessible à tous les investisseurs en actions pour leur montrer tout l’intérêt de la doctrine sociale de l’Eglise », explique Ambroise Laurent, secrétaire général adjoint de la Cef. 

Ethica a été lancé en 2008, à l’usage exclusif des diocèses de France désirant diversifier leurs placements selon les principes de la doctrine sociale de l’Eglise. Concrètement, il s’agit d’appliquer des filtres spécifiques en excluant tout investissement dans des entreprises finançant la pornographie, les jeux d’argent, ou peu respectueuses des droits du travail. 

Avec plus de 80 millions d’euros sous gestion, le fonds Ethica présente un historique de performance solide : « nous avons pu mesurer que les critères éthiques, loin de nuire à la performance, ont contribué à la performance d’Ethica, se félicite Christine Clet-Messadi, gérante du fonds chez AGI. 

De quoi donner une leçon posthume au fondateur de l’anarchie, Bakounine, qui écrivait : « le catholicisme, c’est l’appauvrissement de l’humanité ».