Les évêques de Côte d’Ivoire rappellent qu’on ne peut être catholique et franc-maçon

04 Juin, 2018
Provenance: fsspx.news

Dans le cadre de sa 107e Assemblée plénière, la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire a publié le 25 mai 2018 une lettre pastorale sur l’incompatibilité entre l'appartenance à la franc-maçonnerie et la foi catholique.

Le document compte 53 pages à travers lesquelles les prélats ivoiriens énumèrent les pierres d’achoppement entre le catholicisme et la franc-maçonnerie.

La Conférence épiscopale rappelle le fondement sur lequel repose toute loge maçonnique : le « relativisme » qui mène les francs-maçons à récuser la possibilité de la Révélation au profit d’une croyance a minima en un « grand Architecte ».

La question du « secret » et des actions rituelles de la secte est également considérée comme un point d’incompatibilité avec l’Eglise catholique.

Dans la seconde partie de leur lettre pastorale, les prélats ivoiriens donnent deux axes pour lutter contre l’influence de la franc-maçonnerie, qui se résument en deux mots : « formation » et « solidarité ».

Formation, pour éclairer et mettre en garde. Solidarité entre les chrétiens afin de faire rempart contre la tentation d’adhérer à une loge. Le doux nom de charité eût mieux convenu.

« On ne peut pas être franc-maçon et catholique à la fois, ce n’est pas compatible : toute personne qui le fait ne sera pas reconnue comme des nôtres », a fort bien résumé Mgr Ignace Bessi Dogbo, évêque de Katiola.