Louis et Zélie Martin au pays des Khmers

09 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Du 25 août au 16 septembre 2019, les restes des parents de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus font le tour des communautés catholiques présentes au Cambodge. Cette initiative vient clôturer trois années dédiées à la famille dans le vicariat apostolique.

« Comme l’Eglise cambodgienne a ouvert, en 2017, une période de trois ans, consacrée à la famille, Mgr Olivier Schmitthaeusler a demandé que les reliques des saints époux soient exposées pour encourager les pères et les mères de famille », explique le père Gianluca Tavola, de l’Institut pontifical des missions étrangères. Cette initiative « est destinée à exhorter les familles à mener une vie dont le but est la sainteté, avec Louis et Zélie Martin comme point de référence ».

Les restes mortels des époux Martin ont été accueillis dans la liesse le 26 août en l’église Sainte-Thérèse de Lisieux de Preykbas, à Takéo. De nombreuses messes, processions et instructions sont prévues tout au long du mois de septembre, afin d’encourager la petite minorité catholique à reproduire l’idéal de vie de famille chrétienne. 

Le Cambodge compte 15 millions d’habitants, dont 95% de Khmers auxquels s’ajoutent des minorités vietnamiennes et chinoises. Le bouddhisme theravada - dont la conception du mariage et de la famille est très éloignée de ce qu’enseigne le christianisme - constitue la religion largement majoritaire puisqu’elle concerne 93% de la population. La communauté catholique compte environ 20 000 personnes, soit 0,15% de la population totale.