Mois de saint Joseph (10) : la virginité féconde

10 Mars, 2019
Provenance: fsspx.news

Il reste maintenant à considérer ce qu’il y a de plus admirable : le fruit sacré du mariage de Joseph et Marie, le Sauveur Jésus. 

Il me semble vous voir étonnés de m’entendre prêcher que Jésus est le fruit de ce mariage. Nous comprenons que l’incomparable Joseph est père de Jésus-Christ par ses soins ; mais nous savons qu’il n’a point de part à sa bienheureuse naissance.

Comment donc assurez-vous que Jésus est le fruit de ce mariage ? Cela peut-être paraît impossible : mais n’avons-nous pas dit que c’est la virginité de Marie qui a attiré Jésus-Christ du ciel ? Jésus n’est-il pas le fruit bienheureux que la virginité a produit ? Certainement nous dit saint Fulgence, « il est le fruit, il est l’ornement, il est le prix et la récompense de la sainte virginité ». Et par conséquent ne peut-on pas dire que c’est sa pureté qui la rend féconde ?

Que si c’est sa pureté qui la rend féconde, je ne craindrai plus d’assurer que Joseph a part à ce grand miracle. Car si cette pureté angélique est le bien de la divine Marie, elle est le dépôt du juste Joseph. 

Jacques-Bénigne Bossuet, Premier panégyrique de saint Joseph.