Allemagne : la contagion du Chemin synodal gagne l’ensemble de l’Eglise

05 Août, 2022
Provenance: fsspx.news

Pour Sandro Magister sur son blogue Settimo Cielo du 27 juin 2022 : « Le risque est toujours plus palpable que la feuille de route du Chemin synodal d’Allemagne ne finisse dans l’autre synode, celui de l’Eglise universelle que le pape a convoqué en 2021, et qui culminera avec une session à Rome en octobre 2023. »

Le vaticaniste constate les premiers effets des consultations synodales au niveau local : « A peine les diocèses ont-ils commencé à sonder les avis des prêtres et des fidèles qu’on a tout de suite vu à quel genre de litanie de demandes on avait affaire. Avec pour résultat qu’à présent, les conférences épiscopales, dans leurs synthèses de la première phase décentralisée du synode, se retrouvent avec entre les mains une copie conforme du Chemin synodal d’Allemagne, issu de leurs propres fidèles. »

Et d’observer des pays largement contaminés par l’exemple allemand : « La France est un cas d’école. A la mi-juin, la conférence épiscopale française s’est réunie en session extraordinaire précisément pour élaborer une Collecte des synthèses synodales produites par les différents diocèses, et la transmettre à Rome.

« Au moment de voter le document, la Conférence épiscopale n’en a pas approuvé le contenu, se limitant à constater l’adhésion de milliers de prêtres et de fidèles interrogés à ces demandes.

« Mais les demandes envoyées à Rome incluent justement l’abandon du célibat obligatoire du clergé, l’ordination des femmes au diaconat et à la prêtrise ou à tout le moins, “comme premier pas”, le fait qu’on leur confie des homélies à la messe, une réforme radicale de la liturgie et de son langage “désormais irrecevables”, l’admission généralisée aux sacrements des divorcés remariés et des couples homosexuels.

« En  Irlande, c’est pareil. En plus des comptes rendus des consultations dans chaque diocèse, les évêques se sont fendus d'un grand sondage d’opinion parmi les fidèles.

« Il en résulte que la quasi-totalité des catholiques irlandais veut des prêtres mariés et des femmes prêtres, 85% souhaitent l’abandon de la condamnation des actes homosexuels, 70% veulent que les laïcs puissent également disposer du pouvoir de décision dans l’Eglise et d’autres encore voudraient qu’on en finisse à la messe avec les lectures “sanglantes” de l’Ancien Testament. […] »

A tout cela, Sœur Nathalie Becquart, sous-secrétaire du synode sur la synodalité, répond : « Personne ne sait où ce synode s’arrêtera », mais c’est justement pour cela qu’il faut être ouverts aux « surprises de l’Esprit Saint ». – Fausse ingénuité ou vraie immaturité ?

Sandro Magister note : « C’est en vain que plusieurs évêques et cardinaux ont frappé à la porte de la Congrégation pour la doctrine de la foi, en demandant que les thèses les plus scandaleuses du cardinal Hollerich [du Luxembourg] soient démenties, surtout celles qui renversent la doctrine sur la sexualité et l’homosexualité. Le dicastère se tait, et tout le monde pense qu’il est muselé par le pape. »

Cette « politique de la carte blanche donnée par le pape au Chemin synodal allemand a pour conséquence que le nombre de ceux qui s’estiment autorisés à se comporter de la sorte ne cesse de grandir au sein de l’Eglise. »

Le journaliste italien cite ces faits récents : « En Allemagne, on parle encore de l’affaire de ces trois cents frères franciscains qui ont élu comme supérieur provincial Markus Fuhrmann, qui avait défrayé la chronique quelques semaines plus tôt pour avoir publiquement déclaré qu’il était homosexuel, en plus d’être un ardent promoteur des nouveautés les plus hardies en chantier dans le Chemin synodal allemand. […]

« En Suisse, dans le diocèse de Coire, Mgr Joseph Marie Bonnemain a contraint les prêtres et les collaborateurs diocésains à signer une charte arc-en-ciel [pro-LGBT] où ils s’engagent entre autres à “renoncer à tout jugement globalement négatif sur de prétendus comportements non bibliques en matière d’orientation sexuelle”. »

Et de conclure : « Bref, la contagion du Chemin synodal d’Allemagne, non freinée par le pape, a désormais franchi les frontières et menace de conditionner le synode sur la synodalité lui-même. » – Voir notre Dossier sur le Chemin synodal allemand régulièrement mis à jour sur FSSPX.Actualités.