L’Avent à l’école de saint Bernard (11)

13 Décembre, 2020
Provenance: fsspx.news
Chasuble « de la Transfiguration » (détail avec Moïse et Élie)

Mais il faut aussi considérer la voie de son avènement visible, car toutes ses voies sont belles et ses sentiers pacifiques (Pv. 3, 17). 

« Or le voici, dit l’Épouse, le voici qui vient, sautant sur les montagnes et passant par-dessus les collines » (Ct. II, 8). Vous le voyez quand il vient, ô belle Épouse, mais vous ne pouviez le voir auparavant, quand il reposait, car vous vous écriiez alors : « O vous, le bien-aimé de mon âme, dites-moi où vous menez paître vos troupeaux, où vous vous reposez (Ct. I, 6). » Lorsqu’il repose, ce sont les anges qu’il paît pendant des éternités sans fin, et qu’il rassasie de la vision de son immuable éternité.

Mais voici qu’il est sorti de son sanctuaire, celui qui paît les anges quand il repose, il s’est mis en marche, il va nous guérir. On va le voir venant et rassasié, lui qu’on ne pouvait voir quand il reposait et paissait. Il vient, dis-je, en franchissant d’un bond les montagnes et en passant par-dessus les collines. Les montagnes et les collines, ce sont les patriarches et les prophètes ; or voyez dans sa généalogie comment il vient en franchissant les unes d’un bond et en sautant par-dessus les autres.

Chasuble « de la Transfiguration »

Illustration :

Chasuble « de la Transfiguration » (détail avec Moïse et Élie)
Date : vers 1430, Bruxelles