Dans “Nouvelles de Chrétienté” : une rentrée sous le signe de l’espérance

09 Décembre, 2021
Provenance: fsspx.news

Les derniers numéros de Nouvelles de Chrétienté (n° 191, septembre-octobre 2021 & n° 192, novembre-décembre 2021) sont placés sous le signe de l’espérance.

La Une du n° 191 fait découvrir plusieurs de ces chantiers où la Tradition s’efforce de « tout reconstruire dans le Christ » : à Bruxelles et à Vienne, comme à Narni en Italie et à Iloilo aux Philippines.

A l’intérieur de la revue, on découvre avec émerveillement, grâce à de remarquables reportages photographiques, l’ingéniosité et la générosité de ces bâtisseurs qui, en construisant ou restaurant des églises et des couvents, édifient les âmes et redressent les cœurs : sursum corda !

L’éditorial explique que ce choix n’est pas celui du monde : « Aujourd’hui, à Vienne, une nouvelle église sert d’écrin magnifique à la messe tridentine. En Italie, on inaugure un noviciat pour des religieuses. Aux Philippines, s’achève un noviciat pour des frères.

A Bruxelles, on restaure la façade d’une église somptueuse où se déploie la beauté de la liturgie traditionnelle. Pour les médias, ce n’est pas d’actualité : sans intérêt ! Et pourtant c’est bien là que se manifeste la grâce par laquelle s’opère, depuis 2000 ans, la “restauration de toutes choses dans le Christ”. »

C’est dans cette perspective de restauration spirituelle et sociale, que Nouvelles de Chrétienté présente le pèlerinage de Pentecôte 2022. Son thème – « Nous sommes la jeunesse de Dieu » – est bien un défi, celui des Béatitudes, « car depuis 2000 ans, le choix est clair : les Béatitudes de l’Evangile ou l’hébétude du monde. Et la conséquence pratique vient vite : se conformer au monde ou le transformer.

« Voulons-nous une Eglise conformiste, à l’image et à la ressemblance du monde moderne, une ONG écolo-humanitaire, ou une Eglise qui convertit, qui tourne les âmes vers Dieu et transforme la société ? Saint Paul nous a donné la réponse : “Nolite conformari huic sæculo, ne vous conformez pas au siècle présent.” (Rm 12, 2) »

Et de préciser : « Notre conversion personnelle et quotidienne entraîne une transformation de la société en chrétienté, même modeste, à l’échelon familial et professionnel. Car le “cœur pur”, la “pauvreté en esprit” et la “douceur”, dont parlent les Béatitudes, combattent concrètement la chair, l’argent et l’orgueil, cette triple concupiscence dont saint Jean nous dit qu’elle caractérise l’esprit du monde. »

On l’aura compris, ce dossier doctrinal et spirituel est une feuille de route pour l’année. Il est beaucoup « plus qu’un recueil de textes qui n’auraient d’actualité qu’à la Pentecôte 2022, et seraient caducs dès le mardi 7 juin. C’est un guide qui nous indique l’itinéraire à suivre et les étapes à franchir jour après jour, dans notre pèlerinage bien au-delà de la place Vauban, à Paris. »

Quant au n° 192 il nous emmène dans des pays de mission : Philippines, Pays baltes, Estonie, Japon.

Le dossier s’interroge sur l’avenir du catholicisme en France.

Deux numéros à la fois revigorants et enthousiasmants.

Abonnement à Nouvelles de Chrétienté. Un an (6 numéros) : France : 20 € ; soutien : 40 € ; étranger : 24 € – Au numéro : 4 € – Chèque à l’ordre de CIVIROMA à adresser à : DICI-Presse 33 rue Galande 75005 Paris