Dynamisme, jeunesse et fragilité : l’Eglise du Cambodge ressuscitée

21 Février, 2017
Provenance: fsspx.news

La visite ad limina des évêques et préfets apostoliques du Laos et du Cambodge s’est achevée à la toute fin du mois de janvier au Vatican. 

Reçus par le Pape François, ils représentent des Églises très minoritaires dans ces pays à majorité bouddhiste, mais bien vivantes, à l’image des nombreux baptêmes de catéchumènes ces dernières années, en particulier au Cambodge qui comptent près de 20.000 fidèles sur 15 millions d’habitants environ.

La particularité cambodgienne est d’être une Église jeune, un phénix surgissant des cendres des martyrs impitoyablement exterminés durant les heures sombres du régime communiste. On y compte deux à trois cents baptêmes d’adultes par an : le principal enjeu que rencontre l’Église catholique au Cambodge est d’enraciner la foi auprès des jeunes qui, d’une part ont été privées de toutes les bases, et d’autre part se trouvent brutalement immergés dans une société en pleine expansion économique selon un modèle capitaliste occidental qui ne fait pas du spirituel sa priorité. C’est pourquoi la pastorale auprès  des jeunes est principalement axée, dans les villes, par l’accueil et la formation dans des centres étudiants catholiques spécialement dédiés à cette tâche.

La question des mariages de plus en plus souvent mixtes — entre bouddhistes et chrétiens — est aussi au coeur de la réflexion sur la transmission de la foi.

(Source Radio Vatican)