Etats-Unis : l’élection présidentielle amène la tension dans l’épiscopat

21 Septembre, 2020
Provenance: fsspx.news
Cardinal Gerhard Ludwig Müller

Alors que l’élection présidentielle américaine prévue pour le 3 novembre 2020 s’approche, la tension monte, outre-Atlantique, notamment au sein du clergé américain qui se divise sur la question du soutien à apporter - ou non - à l’un ou l’autre des candidats à la Maison blanche.

Le 30 août dernier, un prêtre du diocèse de La Crosse, dans l’Etat du Wisconsin, l’abbé James Altman, s’en est pris à deux figures du catholicisme progressiste américain. 

Sur une vidéo de dix minutes postée sur les réseaux sociaux, le prêtre déplore la prise de position anti-Trump de Mgr Wilton Gregory, archevêque de Washington, qui avait dénoncé la visite du président-candidat au sanctuaire national Jean-Paul II, plus tôt dans l’été. 

L’abbé Altman égratigne également la figure controversée du père James Martin, qualifié « d’hérétique qui répand la confusion » : le jésuite, partisan d’une intégration des personnes homosexuelles dans la vie de l’Eglise, a dirigé, le 20 août 2020, la prière de clôture de la convention démocrate qui a adoubé Joe Biden - un catholique qui soutient l’avortement. 

La vidéo de l’abbé Altman a soulevé des vagues et l’évêque du diocèse de La Crosse, Mgr William Callahan lui a demandé des comptes. Il condamne des propos “outranciers”. 

Mais l’affaire a pris un tour national lorsque l’évêque de Tyler, Mgr Joseph Strickland, a partagé la vidéo du prêtre de La Crosse sur son compte Twitter, le 5 septembre dernier. « En tant qu’évêque de Tyler, j’approuve ce que le père Altman dit dans sa vidéo », déclare sans ambages le prélat texan qui n’a qu’un regret : « avoir trop tardé à lui témoigner mon soutien ». 

Depuis plusieurs semaines, des voix épiscopales se lèvent aux Etats-Unis, pour mettre en garde les fidèles contre un vote en faveur de Joe Biden : « Biden-Harris. Première fois depuis longtemps qu’il n’y a aucun catholique dans le ticket démocrate. Triste », tweetait Mgr Thomas Tobin, évêque de Rhode Island, en août dernier. 

Le 1er septembre, c’est au tour de Mgr Rick Stika, évêque de Knoxville dans le Tenessee, de dénoncer le candidat démocrate qui, selon ses termes, « promeut l’avortement illimité et renie tant d’enseignement de notre foi ». 

Quant au cardinal Joseph Tobin, archevêque de Newark, il a commencé par affirmer qu’il était parfaitement licite de voter pour Joe Biden. Il a toutefois rectifié ses propos quelques jours plus tard, en précisant qu’il ne voulait pas soutenir le candidat démocrate. 

Enfin le cardinal Gerhard Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, s’est invité dans le débat, en affirmant dans un entretien à Eternal Word Television Network, un media catholique basé dans l’Alabama, « qu’il vaut mieux voter pour un bon protestant que pour un mauvais catholique ».