Etats-Unis : la guerre des motu proprio

08 Novembre, 2021
Provenance: fsspx.news

Alors que l’opposition entre les conservateurs américains et l’actuel pontife romain tend à se durcir, un nouvel ouvrage compilant une série d’articles critiques à l’encontre du motu proprio Traditionis Custodes vient d’être publié aux Etats-Unis.

Hasard du calendrier : trois jours après l’entrevue au Vatican entre le président des Etats-Unis et le souverain pontife le 30 octobre 2021, un livre opposant les figures du pape émérite et de l’actuel pontife romain, vient de paraître outre-Atlantique.

From Benedict’s Peace to Francis’s War : Catholics Respond to the Motu Proprio Traditionis Custodes on the Latin Mass [« De la paix de Benoît à la guerre de François : des catholiques réagissent au motu proprio ‘Traditionis Custodes’ sur la messe latine  », ouvrage non traduit à ce jour, ndlr] est une compilation réalisée par le traditionaliste américain Peter A. Kwasniewski, chez Angelico Press.

Selon l’auteur, ce livre « n’entend pas présenter des arguments ‘pour’ et ‘contre’, mais offre au lecteur une variété de critiques de ce décret profondément imprudent et non pastoral, qui souffre de fondements doctrinaux incohérents, de graves défauts moraux et juridiques et d’implications ecclésiologiques impossibles », affirme Peter Kwasniewski.

Ce dernier veut en fait opposer une supposée pax benedictina, fruit du motu proprio Summorum Pontificum promulgué par Benoît XVI en 2007, à l’attitude de l’actuel pontife romain, jugée belliqueuse en bien des façons.

Sont ainsi rassemblées dans l’ouvrage soixante-dix interventions critiques au motu proprio Traditionis Custodes publiées de façon éparses dans diverses publications et diverses langues, du 16 juillet au 20 septembre 2021, principalement en Angleterre et aux Etats-Unis, où l’opposition des conservateurs au pape argentin est la plus vive.

On retrouve ainsi les contributions liturgiques de cinq cardinaux – Walter Brandmüller, Raymond Leo Burke, Gerhard Müller, Robert Sarah, Joseph Zen – des porporati dont l’opposition au pape François sur divers sujets, tant doctrinaux que pastoraux, n’est plus à démontrer.

Des textes signés par plusieurs évêques – Hector Aguer, Thomas E. Gullickson, Carlo Maria Vigano, Rob Mutsaerts, Athanasius Schneider – sont également compilés.

Plus anecdotique, on trouve même, traduit dans la langue de Shakespeare, le texte de la tribune signée en août dernier dans les colonnes du Figaro par Michel Onfray, intitulée Ite Missa Est, où le philosophe oppose Benoît XVI à François.

Mais il n’est pas dit que les auteurs mentionnés aient encouragé la publication de l’ouvrage : d’ailleurs, le 4 novembre dernier, le cardinal Robert Sarah regrettait que son nom se trouvât à côté de celui de Mgr Carlo Maria Vigano…

En tout cas, la parution du livre de Peter Kwasniewski apparaît comme une nouvelle pierre jetée dans le jardin du pape François, qui décidément, n’en manque pas.