France : la bibliothèque des Dominicains de Colmar rouvre ses portes

11 Août, 2022
Provenance: fsspx.news
Bible de 1460

Le 27 juin 2022, la bibliothèque du Couvent des Dominicains de Colmar, dans le Haut-Rhin, a rouvert au public, après quatre ans de travaux. La bibliothèque abrite la deuxième collection d’incunables de France, dans un ancien couvent médiéval rénové.

La première pierre du chœur de l’église des Dominicains est posée en 1283 par Rodolphe de Habsbourg. Les bâtiments conventuels situés au nord de l’église sont construits vers 1300. La Révolution française donne un coup d’arrêt au rayonnement de l’Ordre de saint Dominique avec la fermeture des couvents de la ville et la dispersion des religieux.

Convertie en magasin d’artillerie, l’église a été acquise en 1807 par la Ville qui en a fait une halle aux blés. Restaurée à la fin du XIXe siècle, elle a été rendue au culte en 1898. Tandis que le couvent est transformé vers 1830 en caserne de gendarmerie jusqu’en 1871, date à laquelle les Allemands le reconvertissent brièvement en hôtel des postes.

En 1873, il héberge une école préparatoire d’instituteurs qui poursuivra son activité jusqu’en 1940. L’occupant allemand investit alors le site pour y établir une bibliothèque populaire. Devenu propriété de la Ville de Colmar à la Libération, le site classé partiellement « monument historique » en 1948 fait l’objet d’une importante campagne de restructuration et de rénovation jusqu’en 1951, afin de permettre l’installation de la bibliothèque de la ville.

La bibliothèque « renferme la mémoire écrite de l’Alsace depuis le Moyen Age », souligne Rémy Casin, son conservateur en chef. Parmi ses 400.000 documents figurent 2.300 incunables, des livres des débuts de l’imprimerie dans la deuxième partie du XVe siècle, « soit le fonds le plus important du pays pour ces ouvrages après celui de la Bibliothèque nationale de France », rappelle Eric Straumann, maire de Colmar.

Le joyau de cette collection est une bible de l’imprimeur Johannes Mentelin datant de 1460, « l’un des premiers livres imprimés en Europe, cinq ans après celle de Gutenberg », relève Rémy Casin. Le fonds comprend également 1.800 manuscrits dont le plus ancien remonte au VIIIe siècle, 35.000 livres du XVIe au XVIIIe siècle, 21.000 estampes et dessins anciens, ainsi que 40.000 alsatiques, ouvrages et documents anciens ou contemporains traitant de l’Alsace.

Bibliothèque municipale, le lieu est accessible gratuitement au public qui peut le visiter, y consulter ou emprunter certains ouvrages récents, mais les fonds les plus précieux sont réservés aux chercheurs. L’établissement est doté d’un atelier de reliure depuis 1941, où deux restauratrices officient et réalisent un important travail d’entretien sur les collections. La bibliothèque exposera une centaine d’ouvrages extraits provisoirement des collections.

Sa restauration a représenté un investissement de 19 millions d’euros et a été conçue par Stefan Manciulescu, architecte en chef des Monuments historiques, avec le concours du cabinet d’architectes Ameller & Dubois pour les aménagements contemporains. Les travaux entrepris en 2018 ont permis de retrouver l’intégrité des espaces et des dispositions de l’ancien couvent des Dominicains, avec son cloître du XIVe siècle, classé aux Monuments historiques.

Les ouvrages, matériaux et finitions mis en œuvre pour la restauration du bâti ancien, comme les charpentes apparentes, les tuiles et lucarnes rampantes, les sols en grès rose, les doubles fenêtres en bois, les volets intérieurs, évoquent toute la richesse historique de l’ancien couvent. Désormais la salle du scriptorium, la salle du chapitre, la réserve visible, le cloître, les jardins, les expositions permanentes sont accessibles à la visite.

Bibliothèque des Dominicains, 1 place des Martyrs de la Résistance, 68000 Colmar - 03 89 24 48 18

Parcours muséal (gratuit) : Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 13h00 à 18h00 ; Mercredi et samedi de 10h00 à 18h00. Bibliothèque : Du lundi au samedi de 14h00 à 18h00.