Grèce : le baptême des enfants d’un couple gay divise les orthodoxes

10 Août, 2022
Provenance: fsspx.news
Elpidophoros entouré de ministres

Le 7 juillet, Mgr Elpidophore, primat de l’archidiocèse grec des Etats-Unis, relevant du Patriarcat œcuménique de Constantinople, a baptisé les enfants du couple gay formé du créateur de mode norvégien Peter Dundas et de son partenaire grec Evangelis Bousis, à l’église Saint-Theotokos Phaneromeni, dans le quartier balnéaire d’Athènes de Vouliagmeni.

Les deux enfants sont nés de mères porteuses et le “couple” vit aux Etats-Unis. Le baptême a été largement médiatisé en raison de la présence d’un grand nombre de célébrités grecques. Le frère de Bousis, George, a remercié Mgr Elpidophore, et a déclaré : « C’est le progrès et le leadership dont nous avons besoin dans notre église. »

« Hier a été un moment vraiment spécial, non seulement pour ma famille et moi, mais aussi pour toute notre Eglise grecque orthodoxe », a encore commenté George sur Facebook. « Mon frère Evangelo Bousis et Peter Dundas sont devenus le premier couple ouvertement gay à célébrer un baptême pour leurs enfants, mon filleul Alexios et ma nièce Eleni. »

Près de 50% des Grecs pensent que la société devrait accepter les couples homosexuels. Le scandale du baptême médiatisé coïncide avec la mise à jour du projet du « mariage gay » en Grèce. En mai de cette année, le gouvernement a de nouveau discuté de la légalisation du partenariat civil entre couples de même sexe, rejetée par la Cour suprême en 2017.

Réaction ecclésiastique locale

Le métropolite de Glyphada – quartier où se situe l’église du baptême – Antonius, a fait une déclaration adressée à l’archevêque d’Athènes Hieronymus et aux membres du Saint-Synode.

Il y exprime son mécontentement d’avoir été induit en erreur par l’archevêque américain Elphidophore, qui a « agi de manière arbitraire et anti-canonique » dans son diocèse. Il a appris seulement par les médias qu’il s’agissait d’un couple homosexuel.

Le patriarche de Constantinople soutient l’archevêque

L’église orthodoxe grecque a tenu un synode fin juillet, en présence du patriarche Bartholomée. Comme le rapporte le National Journal, les préoccupations concernant cet archevêque et sa position sur des questions aussi sensibles que l’avortement et la famille ont été soulevées par d’autres hiérarques orthodoxes.

« Le patriarche œcuménique Bartholomée, lors de la réunion du Saint-Synode à Constantinople jeudi et vendredi derniers, les 21 et 22 juillet, a reçu des hiérarques synodaux des observations, des préoccupations, des révélations et des plaintes presque unanimes, concernant l’arbitraire des actions d’Elpidophore qui ont mis le Patriarcat œcuménique et le patriarche lui-même dans une position difficile. C’est l’une des rares fois où autant de hiérarques se sont exprimés ainsi. »

Mais le patriarche Bartholomée, qui présidait la réunion, « a ignoré la question et n’a pas permis qu’elle soit incluse dans les discussions, envoyant le message dans toutes les directions qu’il couvre et soutient l’archevêque Elpidophore ».

Comme on peut le constater, la question LGBT commence à diviser l’orthodoxie, comme elle divise déjà le protestantisme et l’anglicanisme. Ce qui rend d’autant plus malheureuse et misérable l’action du Chemin synodal et de tous ses émules, qui sème des germes de division au sein du catholicisme, germes qui ne sont pas étouffés par la plus haute autorité dans l’Eglise, le pape lui-même.