Il y a cinq siècles au Chili, Dieu est venu par le sud

14 Novembre, 2020
Provenance: fsspx.news
La première messe au Chili, Pedro Subercaseaux (1880-1956)

Le 8 novembre 2020, Mgr Bernardo Bastres, évêque de Punta Arenas (Chili), a célébré la messe à l’occasion du cinq centième anniversaire de la première messe célébrée sur ce territoire le plus méridional du pays. Une lettre du souverain pontife désirant s’associer à l’événement a été lue durant la célébration.

Le message a été délivré au début de la cérémonie par l’historien chilien Mateo Martinic Beros, fin connaisseur de la Patagonie.

Dans sa lettre, le pape François est revenu sur l’importance de cet anniversaire : « C’est une date historique, non seulement pour le diocèse de Punta Arenas, mais pour toute l’Eglise catholique du Chili, car il y a cinq cents ans, le 11 novembre 1520, la Divine Providence a voulu que, sur la colline de Monte Cruz, dans le détroit de Magellan, le père Pedro de Valderrama, aumônier de l’expédition de Fernand de Magellan, offrît le sacrifice de la Sainte Messe pour la première fois sur ces terres », a déclaré le pontife argentin.

En septembre 1519, Fernand de Magellan et son commandant en second, Sebastian Elcanon, quittent l’Espagne, à la tête de cinq navires et de deux cent quarante-sept membres d’équipage. Qui imaginait alors qu’un seul navire, en tout dix-huit hommes privés de leur chef, reviendraient à bon port, au bout de trois années d’une expédition exténuante ?

Magellan était persuadé de trouver un passage vers les Indes orientales par l’ouest. Le 21 octobre 1520, l’un de ses navires, le Santiago, qui navigue en tête, découvre ce qui semblait être l’extrémité est de la liaison entre l’Atlantique, et un nouvel océan auquel on donnera le nom peu mérité de Pacifique.

Le 1er novembre suivant, Magellan, s’associant au calendrier religieux, nomme le nouveau détroit « Toussaint ». De nos jours, il porte le nom de celui qui l’a inventé.

Quelques jours plus tard, le 11 novembre 1520, en la fête de saint Martin, le père Pedro Valderrama, religieux augustin qui assure l’aumônerie de l’expédition, célèbre la première messe sur ce qui est aujourd’hui une terre chilienne.

« Je vous encourage à vivre la célébration du Mystère eucharistique, qui nous unit à Jésus, avec un esprit d’adoration et d’action de grâce au Seigneur », ajoute le pape François dans sa lettre à Mgr Bernardo Bastres avant de conclure par la devise du diocèse de Punta Arenas : “Dieu est venu par le Sud”.

Il s’agit en fait d’une citation de la Sainte Ecriture, plus exactement du prophète Habacuc, 3, 3, selon la Vulgate : “Deus ab austro veniet”. Cette devise est une adaptation d’une parole de Mgr Pedro Giacomini, salésien, fondateur du diocèse de Punta Arenas en 1947. Il avait dit : « Jésus-Christ est entré au Chili par le Sud ».