Le FBI ouvre une enquête sur des attaques contre des instituts pro-vie

20 Juin, 2022
Provenance: fsspx.news

Après des semaines de silence de la part de l’administration Biden, suite à une explosion d’attaques contre des églises, des organisations pro-vie et des individus au cours des 46 derniers jours, le FBI – Federal Bureau of Investigation – a annoncé vendredi 17 juin qu’il « enquêtait » sur les incidents.

Dans une déclaration, le FBI a précisé qu’il enquêtait sur « une série d’attaques et de menaces visant des centres de ressources sur la grossesse et des organisations confessionnelles à travers le pays ». Pour être précis, 52 attaques ont été dénombrées en 46 jours.

Le communiqué explique que : « le FBI enquête sur une série d’attaques et de menaces visant des centres de ressources sur la grossesse et des organisations confessionnelles dans tout le pays.

« Le FBI prend toutes les menaces très au sérieux et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires des forces de l’ordre et nous resterons vigilants pour protéger nos communautés.

« Nous aimerions rappeler aux membres du public que s’ils remarquent quoi que ce soit de suspect ou s’ils ont des informations sur d’éventuelles menaces, ils doivent le signaler immédiatement aux forces de l’ordre en appelant leur bureau local du FBI ou en envoyant un avis sur tips.fbi.gov. »

La déclaration ne précise pas si les « organisations confessionnelles » incluent les églises et les lieux de culte, qui ont été victimes d’au moins 15 attaques par des militants pro-avortement au cours de la même période de 46 jours.

En réponse à la demande de The Washington Stand de préciser si l’enquête inclurait les attaques visant les églises, le FBI a répondu : « Nous n’avons pas de détails supplémentaires à fournir. »

La pression exercée sur l’administration Biden pour qu’elle prenne des mesures s'est intensifiée après une annonce d'actes imminents de vandalisme et de destruction de biens. Une coalition de neuf leaders conservateurs a récemment envoyé une lettre au ministère de la Justice pour demander une action.

Cette lettre a été suivie d’une seconde très ferme du Sénateur Tom Cotton, membre principal du sous-comité de la justice pénale et du contre-terrorisme, demandant la démission du procureur général Merrick Garland en raison de l’inaction du ministère de la Justice.

Dans un tweet, les membres républicains du Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants ont exprimé leur frustration, notant que l’enquête du FBI était « attendue depuis longtemps ».

« Ce comportement extrémiste menace notre sécurité nationale, c’est pourquoi le GOP HomelandGrand Old Party, c’est-à-dire les Républicains – exige des réponses de la part du Département de la sécurité intérieure concernant leurs efforts de réplique », ont déclaré les membres républicains.

Le groupe extrémiste pro-avortement connu sous le nom de Jane’s Revenge, qui a déjà revendiqué de multiples incendies criminels et actes de vandalisme contre des organisations pro-vie, a publié un communiqué déclarant que « la laisse est lâche » tout en promettant de poursuivre les attaques.